En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettront de réaliser des analyses et de vous proposer des contenus et des annonces les plus adaptés à vos centres d’intérêts.

Stratégie d'entreprise BNP

Banque-Assurances
Stratégie de l'entreprisePerformance boursièreÉvaluation de l'entrepriseFil d'actualitéConsulter les avisConsulter les questions

Glossaire financier

Ce site fait référence à un certain nombre de notions dans le domaine financier. Ces concepts peuvent être classés en quatre catégories : celles qui traduisent la performance annuelle de l’ entreprise, celles qui décrivent ses ressources, celles qui évaluent sa rentabilité, celles qui montrent sa solvabilité.

Ces notions sont définies assez précisément par les normes comptables mais souvent les entreprises s’ engagent sur des notions « aménagées » par rapport a ces définition standard, officiellement pour mieux retraduire leur activité, parfois peut être pour donner une vision plus avantageuse de leur entreprise.

Notions retraduisant la performance annuelle de l’ entreprise (ces notions doivent être examinées en comparaison des années précédentes)(exprimés en €)

  • Chiffre d’ affaire (CA)
  • Excèdent Brut d’exploitation (EBITDA : Earning before Interest Depreciation Amortizing) est la différence entre le CA et les dépenses nécessaires à l’ exploitation (Personnel, Achat....)
  • Résultat d’exploitation (EBIT) : c’est l’ EBITDA moins les amortissements des investissements réalisés dans le passé par l’ entreprise pour assurer son activité (usines, immeubles...). Ce résultat reflète la performance économique de l’ entreprise une année donnée
  • Résultat d’exploitation courant de l’entreprise : c’ est le résultat d’ exploitation mais on ne prend pas en compte les éléments non récurrents (souvent des charges) comme les frais de restructuration, les dépréciations d’ actifs vendus..). Cependant comme tous les ans il y a de l’exceptionnel, le résultat d’exploitation courant est très souvent sur plusieurs années supérieure au résultat d’ exploitation « standard ». De ce fait il embellit souvent la performance de l’ entreprise.
  • Résultat net (et résultat net part du groupe) (:RN et RNPG) c’ est l’ EBIT- frais financiers + produits financiers - taxes. Le résultat net est le résultat de l’ entreprise qui revient aux actionnaires qui peuvent en prendre une partie en dividendes et réinjecter l’ autre partie dans l’ entreprise. En général les grand groupe ont des filiales avec des actionnaires minoritaires, le résultat net part du groupe est le résultat net – la part qui revient aux minoritaires
  • Résultat net courant : c’est le résultat net sans prendre en compte les éléments non récurrents

Notions retraduisant les ressources de l’ entreprises

  • Fonds propres : c’est l’ argent amené par les actionnaires (achat des actions + résultat non versé en dividendes) (actionnaire = coproprietaire de l’entreprise)
  • Dette : c’est l’argent qui est amené par les créanciers (banques, détenteurs d’ obligation....)

Notions retraduisant la rentabilité de l’ entreprise (exprimés en %)

  • Marge d’exploitation : Résultat d’ exploitation (EBIT)/Chiffre d’ affaire(CA)
  • Retour sur capitaux engagés (ROCE) : Résultat d’exploitation (EBIT)/ Capitaux engagés (CE). (Capitaux engagés(CE) = apport des actionnaires (fonds propres) + créanciers (Dette)) . Ce ratio permet de voir quel le rendement financier des capitaux utilisés par l’entreprise. Il faut qu’il soit supérieur au cout d’acquisition du capital par l’entreprise (WACC en anglais) pour que cette dernière crée de la valeur. Dans les faits les ROCE publiés par les entreprises sont parfois une version aménagées de cette définition dont le calcul est parfois opaque.
  • Retour sur Fonds Propres (ROE) : Résultat Net/ Fond propre c’ est la rentabilité de l’entreprise pour l’actionnaire, Un indicateur du même type est le Bénéfice par action

Notions retraduisant la solvabilité: ratio exprimés en % ,cash en €

  • Le ratio Dette/(Fonds Propres+ Dette) (Gearing) il doit normalement être inférieur à 50%. L’idée est que si on vend l’entreprise (ses fonds propres) on peut rembourser la dette
  • Le ratio Dette/Excèdent Brut d’exploitation : L’idée est de voir en combien de temps si l’entreprise n’investit pas elle peut rembourser sa dette.
  • Le cash flow c’est le montant d’argent qui alimente « le compte en banque » d’une société. En effet le résultat net ne traduit pas ce montant. Ainsi les amortissements sont des couts calculés et non décaissés et le montant des investissements réalisés dans l’année n’apparaissent pas dans les charges du compte du résultat alors qu’ils sont payés en une seule fois par l’entreprise par son « compte en banque ». Plus le cash flow est élevé plus la société est solvable et manoeuvrante.
  • Pour le secteur des Banques et Assurances suite à la crise de 2009 pour tenir compte du risque de certains placements des ratio spécifiques assez techniques sont imposés par les régulateurs CET1 (Common Equity Tier one) pour les banques), ratio de solvabilité 1 pour les assurances.
Imprimer
Description de l'entreprise BNP

BNP Paribas, leader européen des services bancaires et financiers, possède quatre marchés domestiques en banque de détail en Europe : la France, la Belgique, l’Italie et le Luxembourg. Le Groupe est présent dans 73 pays et compte 193 319 collaborateurs, dont plus de 147 000 en Europe.

Son capital se repartit comme suit; 43,5% investisseurs institutionnels européens, 30,1% investisseurs institutionnels hors Europe 7,7%,SFPI (Etat Belge),1% Grand Duché du Luxembourg, 6,0% Blackrock, 4,4% salariés, 4,2% actionnaires individuels, 3,1% divers


Il détient des positions clés dans ses deux grands domaines d’activité :


  1. Retail Banking and Services regroupant :

-  un pôle Domestic Markets composé de : Banque De Détail en France (BDDF), , BNL banca commerciale (BNL bc), banque de détail en Italie, Banque De Détail en Belgique (BDDB), Autres activités de Domestic Markets, qui incluent la Banque de Détail et des Entreprises au Luxembourg (BDEL) et Arval (location de voitures)

- un pôle International Financial Services composé de : Europe Méditerranée, BancWest, Personal Finance, Assurance, Gestion Institutionnelle et Privée ;


  1.  Corporate and Institutional Banking (CIB) regroupant : Corporate Banking, Global Markets, Securities Services

BNP SA est la maison mère du Groupe BNP Paribas.


 Son Produit net Bancaire en 2020 est de 44,275 Md€ et son résultat net part du groupe est de 7,067 Md€

 


Partagez un (ou plusieurs) avis sur l’ entreprise :

ses points forts, ses points faibles, sa performance financière, sa capacité d’innovation, son rôle social environnemental...
Posez une question à l'entreprise
Stratégie de l'entreprise :
La stratégie de l’entreprise est decrite à travers 3 rubriques : L’AMBITION, LA QUANTIFICATION DE L’AMBITION et LES ACTIONS STRATÉGIQUES
Ambition :


BNP PARIBAS souhaite être le leader mondial de la finance durable

Vous avez évalué l'ambition

Que pensez-vous de la pertinence de cette ambition ?

Sans opinion
Faible
Médiocre
Correcte
Bonne
Forte
Quantification de l'Ambition :

Les objectifs quantitatifs ont été revus en février 2018,par rapport à ceux affichés en 2017.(entre parenthèses figurent les objectifs affichés en 2017)


Une banque européenne de référence:

  1. Croissance du Produit net bancaire : à 1,5%(2,5%) par an entre 2016 et 2020
  2. Croissance du résultat net de plus de 6,5% par an  entre 2016 et 2020 . Cet objectif n' est plus cité et est remplacé par un objectif de croissance de 20% du résultat par action entre 2016 et 2020.
  3. Rentabilité (retour sur fond propre ) de plus de 9,5% (10%) en 2020 :9,4% en 2016,(hors exceptionnel),8,5% en 2019)
  4. Solvabilité (Core équité Tier 1 Bale 3) : 12%(12%) en 2020 (à référentiel réglementaire constant) (11,5% en 2016) (hors exceptionnel)
  5. Taux de distribution du résultat : 50%(50%) ( 45% en 2016, 50% en 2017) et sur l'ensemble du plan 2020 (sous réserve de l’ accord de l’ AG)


Un acteur qui contribue à une croissance responsable et durable

  1. Montant des financements consacrés aux énergies renouvelables de 15Md€ en 2020 et 18 Md€ en 2021
  2. Emission de gaz à effet de serre ;2,31 T eq CO2/ salarié à temps plein en 2021 ( 2,72 en 2016)
  3. En 2020 un nouvel objectif 210 Md€ en 2022 de financement pour les entreprises œuvrant pour la transition énergétique (188 Md€ en 2020)
  4. En 2020 nouvel objectif de 3 Md€ à fin 2025 de financements liés à des critères en lien avec la protection de la biodiversité terrestre


BNP, du fait de la pandémie, revoit ses engagements pour 2020 et prévoit une baisse de son Résultat Net part du Groupe de 15 à 20% par rapport à 2019.. Pour 2020 le coût du risque va augmenter et sera compensé par une baisse des frais de gestion .En 2020 le Ratio de solvabilité CET1 devrait passer de 12,2% à 12%,ce qui est encore élevé.. BNP pense que l' effet de la pandémie se poursuivra jusque' en 2022.

Une banque européenne de référence


Les objectifs sur la croissance du chiffre d' affaires , le résultat net et le bénéfice par action ne sont pas atteints. La crise sanitaire a évidemment fortement entravé la réalisation de ces objectifs. Néanmoins au vu des résultats 2019 , sans la crise ils auraient pu être atteint pour le PNB et le Bénéfice par action (il fallait une croissance de 3% du PNB sur 2020)




La chronique du Ratio CET1 (ratio de solvabilité) 2015: 10,9% ; 2016: 11,5%; 2017: 11,6% ; 2018: 11,8% ; 2019; 12,1%; 2020:: 12,8% (objectif 2020 est dépassé)


La rentabilité sur fond propre etait de 8,5% en 2019 pour un objectif de 9,5% en 2020(8,2% en 2018). Cet objectif n' est pas atteint la valeur 2020 est de 6,7%.(du fait de la crise).


Taux de distribution des résultats 50% en 2019 (dividende prévu en 2019: 3,10€). mais ce dividende a été ramené à 0 du fait de la crise .

BNP avait annoncé que le dividende serait en 2020 supérieur de 35% à celui de 2016 (2,7€) soit 3,64€ par action . C' est loin d' être le cas car le dividende proposé pour 2020 est de 1,1€ par action , BNP Paribas prévoyant de " reverser" par achats d' actions (buy back))ce qui serait nécessaire pour atteindre l' équivalent de 2, 65€ par action , qui correspond à 50% du bénéfice par action.


Un acteur qui contribue à une croissance responsable et durable


Montant du financement des énergies renouvelables : 15,9 Md€ en 2019 (objectif 2020 atteint). BNP indique avoir investit en 2019 180 Md€ dans les secteurs contribuant aux objectifs de Développement Durable de l' ONU versus 166 Md€ en 2017

En 2020 BNP a investit 17,8 Md€ dans les énergies renouvelables l' objectif 2021 est atteint avec un an d' avance.


Emission des gaz à effet de serre par salarié à temps plein : 1,85 eqtCO2 en 2019 pour un objectif de 2,31 en 2021.


En Mars 2021 des ONG ont constaté que des banques françaises et en premier lieu BNP ont augmenté depuis l' accord de Paris (2016) leurs financements aux énergies fossiles. Cela jette une ombre sur les engagements environnementaux du groupe.


Vous avez évalué la quantification de l'ambition

Que pensez-vous, à travers ces objectifs et des premiers résultats, du degré d'engagement réel de l'entreprise ?

Sans opinion
Faible
Médiocre
Correct
Significatif
Fort

Vous avez évalué le degré d’engagement et de crédibilité de l’entreprise en matière environnementale et sociale

En particulier que pensez vous du degré d’engagement et de crédibilité de l’entreprise en matière environnementale et sociale ?

Sans opinion
Très défavorable
Défavorable
Neutre
Favorable
Très favorable
Actions Stratégiques
1

Mener un programme de transformation dont les objectifs sont de développer les activités, de renouveler l’expérience des clients, d’avoir une banque plus digitale et plus efficace.

Ce programme repose sur cinq leviers:

  1. Mettre en place de nouveaux parcours pour les clients (exemple Lyfpay solution de paiement mobile, ou acquisition de Compte Nickel...)
  2. Optimiser les processus opérationnels, simplifier les organisations, Mutualiser le développement des plateformes (exemple le déploiement de la plateforme Aladdin de Blackrock)
  3. Adapter le SI pour accélérer le digital avec notamment le développement de « Data Hub » (plateforme de données)
  4. Mieux utiliser les données au service des clients
  5. Développer des modes de travail plus agiles et plus collaboratifs

Le groupe prévoit d’investir 2,7 Md€ dans ce programme entre 2017 et 2019.



Pour 2019 BNP annonce une mise en place de son programme de transformation digitale sur les Cinq leviers décrits ci dessus très satisfaisante.

Les coûts de transformations sont évaluées fin 2019 à 2,7 Md€ et aucun coût de transformation n' a été engagé en 2020 .


En 2020 cette transformation semble significative comme semble l' indiquer les donnés suivantes:

  1. Domestic Market: Croissance de 30% vs 2019 des clients de Life Pay, En France 6,1 millions de clients sur les Apps mobile. Comptes Nickel 1,9 millions de clients (+27% vs 2019)
  2. IFS/+13% vs 2019 de clients digitaux
  3. CIB: + 20% de croissance des ordres electroniques sur Global Market



Vous avez évalué cette action stratégique

Que pensez-vous de l'efficacité réelle de cette action pour la réalisation de l'Ambition et des Objectifs de l'entreprise ?

Sans opinion
Négative
Nulle
Positive
Significative
Forte
2

Mener un programme d' économie à partir de 2017 qui générera 3,3 Md€ d’économies annuelles récurrentes à partir de 2020


CORONAVIRUS: Le groupe prévoit d' accroître de 200 M€ son programme d' économie

Entre 2017 et 2019 le plan d' économie a permis d' engranger 1,8 Md€ d' économies récurrentes , il restait donc en 2020 à réaliser 1,5 Md€ d' économies récurrentes supplémentaires pour atteindre l' objectif de 3,3 Md€ en 2020(plus que le cumulé des 2 dernières années).

En 2020 le groupe n' a pas communiqué sur le montant des économies réalisées . Par contre les frais de gestion en 2020 ont baissés de 1,1 Md€ et le groupe a indiqué que ces frais de gestion seraient stable en 2021:, de ce fait on peut penser que le plan d' économie a été réalisé.


Si l' on considère la chronique des coefficient d' exploitation

( Produit net Bancaire/ Frais de gestion) il baisse depuis 2019 ce qui confirme les efforts de productivité du groupe.



Le nombre d' agences en France+ Belgique+ Italie est en 2020 de 2918 en baisse de 17,5% depuis 2016

Vous avez évalué cette action stratégique

Que pensez-vous de l'efficacité réelle de cette action pour la réalisation de l'Ambition et des Objectifs de l'entreprise ?

Sans opinion
Négative
Nulle
Positive
Significative
Forte
3

Mettre en œuvre des stratégies de développement différenciées par pôle

  1. Domestic Markets: Renforcer la dynamique commerciale (nouvelles expériences aux clients, attractivité de l’offre, nouveaux services) et se développer dans les métiers spécialisés (entreprise, banque privée..) en s' appuyant sur les synergies groupe (modèle intégré)


  1. International Finance Services: Renforcer les positions de leader de ses métiers spécialisés et accélérer leurs développemenst (nouvelles offres, nouveaux partenaires, nouvelles géographies). Réaliser un développement sélectif des banques de détail hors zone euro.Intensifier les synergies dans le cadre du modèle intégré du groupe. C' est le moteur de croissance du groupe

  1. Corporate and Institutionnal Banking (CIB); Optimiser l’utilisation de ses ressources et la croissance de ses revenus en renforçant ses bases de clientèle entreprises et d’institutionnels en ciblant certains pays d’Europe . Cibler les métiers de service générateurs de commissions et réduire ses coûts .Coopérer avec les autres métiers du groupe.

Nous donnons des informations et les commentaires sur 2019 et 2020 car l' année 2020 est particulière


2019



Si l' on compare ces valeurs à celles de 2018 le rebond est très significatif et ce malgré un contexte de taux bas . En effet en 2018 le Produit Net bancaire par rapport à 2017 avait baissé de 1,5% et le résultat avant impôts de 9,7%.

Un des levier est l' utilisation effective des synergies groupe. Ainsi la banque de détail s'est développée sur des segments spécifiques ( entreprises, Gestion privée..) utilisant des services mis en oeuvre par d' autres pôles du groupe comme " Wealth Management" entité de International Finance Service.

Le coût du risque chez BNP quelque soit le pole est assez bas.


2020



En 2020


  1. Domestic Market : réduction des couts de 2,7% mais hausse du cout du risque (effet Covid)) qui explique la baisse du résultat (hors cout du risque ce résultat aurait cru.)
  2. International Finance Services Baisse des couts de 3,7 % mais comme pour DM hausse du cout du risque qui pénalise le résultat
  3. Corporate International Banking: forte croissance ,effet ciseaux très positif (+12,5 bp) ( écart entre les revenus et les couts ). malgré une forte hausse du cout du risque le résultat croit. La croissance des couts (+3%) et due à la croissance de l' activité


Pour 2021 il s' agit de poursuivre la digitalisation de la relation client et des processus ( facteur entre autre de réduction des couts: robotisation, IA..) et de continuer à développer la coopération entre entités. (les revenus générés par les clients de CIB sur les autres entités du groupe sont passés de 2,4 Md€ en 2017 à 3,4 Md€ en 2020) .

Notons que BNP se fixe également pou 2021 comme objectif de :

Renforcer les initiatives pour la transformation des dépôts en épargne financière

Ceci revient à faire financer les taux négatifs de la BCE auprès des banques par le client.



Vous avez évalué cette action stratégique

Que pensez-vous de l'efficacité réelle de cette action pour la réalisation de l'Ambition et des Objectifs de l'entreprise ?

Sans opinion
Négative
Nulle
Positive
Significative
Forte
4

Financer l’économie de manière éthique

  1. Mettre en œuvre des financements à impact positif (part de crédit aux entreprises contribuant strictement à l’atteinte des objectifs du Développement durable des Nations Unis )
  2. Agir dans le meilleur standard éthique (taux de collaborateurs ayant suivi une formation sur un sujet éthique )
  3. Avoir une gestion rigoureuse des risques environnementaux et sociaux (Part de crédit entreprises couverts par un dispositif de gestion des risques environnementaux et sociaux spécifique au secteur d’activité concerné)

Part des financements aux entreprises contribuant à l' atteinte des objectifs développement durable de l' ONU

2015: 15% 2016: 16,6% 2017: 16,5% 2018: 14,95% (BNP indique qu' il y aurait eu un retraitement)

A partir de 2019 BNP ne communique plus sur la part de financement mais sur la valeur absolue de ce financement aux entreprises contribuant au développement durable. Les valeurs sont:

2018: 168 Md€ 2019: 180 Md€. 2020 : 188 Md€

Le nouvel objectif donné en 2021 est de parvenir à 210 M€ en 2022


En Mars 2021 des ONG ont constaté que des banques françaises et en premier lieu BNP ont augmenté depuis l' accord de Paris (2016) leurs financements aux énergies fossiles. Cela jette une ombre sur les engagements environnementaux du groupe.


Taux de collaborateurs ayant suivis une formation sur un sujet éthique

2016: 96,3% 2017: 96,2% 2018: 96,2% 2019 :95,4%


Part de crédit entreprises couvert par un dispositif de gestion des risques sociaux et environnementaux

2015: 25% 2016: 28% 2017: 54,9% 2018 : 55,6% 2019 (pas de chiffre global) mais BNP indique que la prise en compte de ces risques se répand dans son organisation . Ainsi pour sa filiale d' assurance 85% des investissements prennent en compte des critères sociaux et environnementaux)

Vous avez évalué cette action stratégique

Que pensez-vous de l'efficacité réelle de cette action pour la réalisation de l'Ambition et des Objectifs de l'entreprise ?

Sans opinion
Négative
Nulle
Positive
Significative
Forte
5

Favoriser le développement des collaborateurs

  1. Promouvoir la diversité et l’inclusion (taux de femmes parmi les membres des comités exécutifs transverses multi métiers ou multi pays )(objectif 31% en 2021)
  2. Etre «a good place to work » et gérer de manière responsable l’emploi
  3. Etre une entreprise offrant une gestion dynamique des carrières (Taux de collaborateurs déclarant avoir subi deux formations au cours des 12 derniers mois )

Taux de femmes parmi les membres des comités exécutifs multi métiers ou multi Pays

2015 : 21% 2016 : 24% 2017 : 25% 2018 : 28% 2019: 29% 2020: 31%

Taux de collaborateurs bénéficiant au moins de 14 semaines payées de congé maternité et/ou 6 jour de congé paternité (niveau Monde)

2015 : 74% 2016 : 81% 2017 : 82% 2018 : 92% 2019: 93% 2020 :99% (78% pour le congé paternité)

Taux de collaborateurs déclarant avoir subi 2 formations au cours des 12 derniers mois

2015 : 74% 2016 : 85% 2017: 86% 2018: 91,8 2019: 94,8% 2020: 90,2%

Vous avez évalué cette action stratégique

Que pensez-vous de l'efficacité réelle de cette action pour la réalisation de l'Ambition et des Objectifs de l'entreprise ?

Sans opinion
Négative
Nulle
Positive
Significative
Forte