En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettront de réaliser des analyses et de vous proposer des contenus et des annonces les plus adaptés à vos centres d’intérêts.
BOURSE ANALYSE STRATEGIQUE ET FINANCIERE DE KERING NOV 2020

ANALYSE DU GROUPE KERING


(Par l’équipe du site WIKIASSESS (www.wikiassess.com)  novembre 2020)


Présentation du groupe KERING


Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear.


En plaçant la création au cœur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de sa signature : Empowering Imagination.


 En 2019, Kering comptait plus de 38 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 15,9 Md€ (+16,2% vs 2018), un Résultat Opérationnel Courant de 4,8 Md€ (+19,6% vs 2018) et Un Résultat Net Part du Groupe de 2,308 Md€ (-37,4% vs 2018)(1).

(1) Pour 2019, le résultat net part du Groupe a été pénalisé par un contentieux fiscal en Italie qui a un impact d' environ 900 M€ sur le Résultat Net part du Groupe


La répartition du Capital est : Groupe Artémis (Famille Pinault) : 41% /Institutionnels internationaux : 44 ,7%/ Institutionnels Français : 8,4%/ Actionnaires individuels : 4,7%/ Salariés : 0,1%/Autres 1,1%

.

Il faut noter que Kering (anciennement PPR) était un groupe de distribution (Printemps, Conforama...) qui est devenu un groupe de luxe depuis 2013, cette mutation s’étant achevée en 2018



Analyse réalisée par l’équipe  gérant le site  WIKIASSESS


La stratégie


L’ambition de Kering est :

Faire de Kering le groupe de luxe le plus influent au monde en matière de créativité, de développement durable, de performance économique à Long Terme.


Kering ambitionne de croitre plus vite que ses marchés


Le terme influent peut se comprendre comme vouloir être la référence pour le luxe de demain.


Pour y parvenir Kering s’appuie


  1.  sur un modèle d’ organisation donnant une grande autonomie à ses « maisons » (filiales) tout en exploitant les synergies et les mutualisations de moyens possibles au niveau du groupe ( exemple :plateforme informatique de croissance gérant la relation client, la logistique., entité dédié au niveau « central » (Keringeyeswear) pour la lunetterie travaillant pour les maisons.)


  1. sur le développement organique à travers des magasins le plus souvent en propre, à travers la prise en compte de l’expérience client et d’une approche commerciale multicanal (e-commerce, magasin, réseaux sociaux..)


  1. sur la construction d’une relation avec ses fournisseurs comme parties prenantes de ses objectifs de développement durables (actions de formation, de contrôle...)


  1. sur l’innovation tant sur le design, que sur les matériaux et que sur les procédés de fabrications (existence de deux laboratoires internes sur les matériaux et l’horlogerie-joaillerie)


  1. sur le souci d’être un employeur de référence

Pour en savoir plus rendez-vous sur :   https://wikiassess.com/strategie-entreprise/kering



  1. L’ambition du groupe est claire. Les actions « développement durables » mises en œuvre pour y parvenir sont pertinentes. En effet qui imagine aujourd’hui qu’une entreprise de luxe puisse utiliser des matériaux polluants, puisse négliger le bienêtre animal ou encore d’exploiter ses employés. L’exemple de l’industrie de la fourrure est en ce sens révélateur. Ce qui est remarquable c’est  que cette dimension « développement durable » est ici une réalité et est réellement un élément central de la stratégie, comme le démontre la place dans l’organigramme de la Directrice développement durable du groupe.


  1. L’innovation portée sur l’ensemble de la chaine de la valeur du groupe  est aussi particulièrement pertinente (chaine de la valeur du groupe ; création-développement-production-commercialisation-expérience client). En effet nous pensons comme Kering que pour réussir dans le luxe tradition et excellence sont nécessaires mais pas suffisantes. Là aussi Kering a une démarche effective, comme le montre l’existence des laboratoires ou la démarche sur la création de plateformes de croissance.


  1. Par contre même si Kering parle de l’ expérience client, on dispose de peu d’ éléments sur la manière dont concrètement ceci est mis en œuvre (si ce n’ est l’ utilisation du digital  et le choix de disposer des boutiques en propre) Cependant Kering présente dans son document de référence 2019 une étude du cabinet Bain qui montre bien l’ évolution de la clientèle du luxe (croissance en bref  tirée par la jeune classe moyenne chinoise et que 25% des ventes se feront en ligne). Kering est en phase avec cette évolution.


  1. Cependant  Kering est avare en termes d’objectifs  prospectifs  quantifiés en particulier dans le domaine de la finance. On dispose également  de peu d’éléments par exemple sur la nature et le montant des plans d’adaptation des couts ou sur les indicateurs relatifs à la performance économique des magasins et sur leurs évolutions. Ceci ne permet pas d’assoir les affirmations qualitatives de Kering sur ces sujets. Ceci peut être accepté tant que les résultats financiers sont excellents, mais cela posera problème si cette dynamique faiblit ou se retourne. Ceci risque d’être le cas car comme le dit le cabinet Bain, on risque une chute des ventes dans le luxe de 20 à 30% avec un retour aux niveau de 2019 en 2022-2023 du fait de la crise du Coronavirus , de la crise économique qui en résulte, et de la guerre commerciale Chine USA.  Kering dans son document de référence 2019  sur les perspectives 2020 développe d’ ailleurs un peu la même analyse.


En résumé la stratégie de Kering est pertinente et devrait être un atout pour la période moins faste qui attend l’industrie du luxe. On souhaiterait cependant plus d’éléments sur les perspectives financières à moyen terme, ainsi que sur la consistance des démarches expérience client



Les résultats financiers


  1. Les résultats financiers de Kering sont remarquables. En particulier le groupe a réussi sa transformation de groupe de distribution a groupe de luxe. Si on se rapporte sur le site https://wikiassess.com/strategie-entreprise/kering dans la partie « quantification de l’ambition » on voit que si le Chiffre d’affaire entre 2015 et 2019 a évolué de 37% le résultat opérationnel courant à évolué de 190% tout en ayant une dette qui a diminué de 40% (et ce malgré un redressement fiscal de près d’1Md€ en 2019 en Italie). Cela montre que les sociétés que Kering a acquis dans le luxe sont beaucoup plus profitables que celles abandonnées (dernièrement la marque de sport Puma). Ces résultats expliquent que si Kering est peu disert sur ses perspectives financières et sur ses leviers purement financiers, cela n’inquiètent  pas les investisseurs.


  1. Cependant selon le cabinet Bain, le secteur du luxe (comme d’autres secteurs) est entrée dans une zone de turbulence jusqu’ en 2022 : au premier semestre 2020 sur une comparaison annuelle le Chiffre d’ affaire a baissé de 30% et le résultat opérationnel courant de 58% La différence avec d’autres secteurs c’est que la croissance du luxe est très liée à la croissance économique et en particulier au pouvoir d’achat des classes moyennes chinoises ainsi qu’à l’ouverture de la Chine aux produits étrangers (guerre commerciale). Enfin une attention devra être portée sur la capacité de Kering à asseoir les marques non matures, les dépréciations des marques Ulysse-Nardin et Brioni sont un signal (faible ?).

Conclusion


Kering a une stratégie adaptée et claire. On souhaiterait avoir plus d’éléments prospectifs chiffrées en particulier dans le domaine financier. Néanmoins cette stratégie et ses excellents résultats financiers passés devrait lui permettre de garder son potentiel de croissance et de rebondir après  les 2 années difficiles qui s’annoncent.


L’équipe WIKIASSESS a évalué Kering  en intégrant les derniers éléments (ce qui est diffèrent de l’évaluation de l’ensemble des contributeurs du site)


  1. L’indice de performance industrielle et financière est : 2,97/4 ce qui est très positif.  Au niveau des actions le résultat est  3,7/4 ce qui est excellent.  Deux choses pénalisent l’évaluation : l’absence de perspectives financières quantifiées, la perspective négative affichée par le cabinet Bain sur l’industrie du luxe pour les deux prochaines années


  1. L’indice ESG (Environnement Social Gouvernance) est : 3,19/4 ce qui également est excellent. Ce qui tire cette évaluation positivement  c’est le fait que le développement durable est effectivement une notion intégrée dans le « business opérationnel » et les bons résultats sur l’aspect employeur de référence du secteur.



Ceci est l’analyse de l’équipe WIKIASSESS, mais ce qui est important c’est de réaliser la vôtre en allant sur le site www.wikiassess.com  . Pour avoir plus de détails, si nécessaire, allez  dans  la rubrique Article des membres et sélectionnez  l’article « Comment réaliser une analyse boursière »


Ceci est un espace dédié à nos partenaires pour communiquer avec les utilisateurs du site. Pour y accéder veuillez nous contacter.
Fiches EntrepriseCGUCharte de DéontologieContact